Coup de projecteur : King of Tokyo

mockup_KOT_NLpresentation

King of Tokyo est un jeu de Richard Garfield, illustré par Benjamin Raynal. Il est sorti en 2011, édité par Iello.

Il est destiné aux 8 ans et + ; pour 2 à 6 joueurs ; pour des parties de 30 à 45 minutes.

thème

Ambiance science-fiction et gros monstres au programme !

Le jeu se passe à Tokyo, où chaque joueur incarne un monstre qui doit devenir le roi de la ville en détruisant ses adversaires. matériel

Un plateau qui représente Tokyo, 8 dés, un paquet de cartes, des plateaux individuels, des figurines de monstres, et des petits cubes « énergie » font de King of Tokyo une boîte bien remplie ! Le matériel est plutôt agréable (les illustrations y sont pour beaucoup) ; malgré cela les figurines en carton s’abîment à la longue, dommage !

KingOfTokyo_Spieaufbaumécanique

King of Tokyo est basé sur le principe du Yam’s : on lance des dés, on peut en mettre certains de côtés et relancer les autres. Au bout de 3 lancés, on regarde les résultats et on applique l’effet des dés.
Les dés permettent :
– de marquer directement des points de victoires,
– de mettre des baffes aux autres monstres (dans le but de les éliminer),
– de regagner des points de vie,
– de gagner des cubes énergies.

A la fin de son tour, on peut acheter une ou plusieurs cartes avec les cubes énergie récupérés.
Les cartes apportent de nouveaux pouvoirs aux monstres qui leurs permettent d’être plus puissants !
Un peu de hasard avec les dés, mais aussi pas mal de stratégie grâce à nos choix de dés et aux cartes qui peuvent tout changer !

interaction

L’interaction est vraiment présente puisque lorsqu’un adversaire joue, il faut être attentif aux baffes qu’il peut nous mettre !
Il est aussi nécessaire de bien regarder les cartes ; si on manque d’attention, on peut laisser une carte qui fera gagner un monstre adverse !
Et bien sur, pour gagner il faut éliminer les autres ! (ou gagner 20 étoiles avant eux). Il faut sans cesse surveiller où en sont les monstres adverses entre leurs points de vie et leurs étoiles.
Petit bémol, à deux joueurs, le jeu manque clairement d’intérêt ; à six il devient carrément chaotique (voir ingérable) ce qui peut en rebuter certains.

publicLe jeu touche un public assez large. C’est un bon « party-game » à partir de 8 ans qui conviendra aussi aux adultes à la recherche d’un jeu fun et pas trop long.

conclusion

King of Tokyo est le jeu parfait pour ceux qui cherchent un jeu original, fun et qui ne traîne pas en longueur.  A la ludothèque, c’est un jeu très apprécié des ados et pré-ados qui aiment incarner des monstres qui détruisent tout sur leur passage. Un jeu assez facile à sortir avec un groupe d’amis à l’apéro ou en dessert. 😉like

+ Un jeu fun et original : on peut se mettre des baffes (pour de faux), et on s’amuse (pour de vrai).

+ Un thème et des illustrations qui participent grandement au plaisir du jeu,

+ Enfin un jeu où les enfants peuvent gagner sans que les adultes se soient laissés faire !

pas like– La version à 2 joueurs est inintéressante au possible.

– Les figurines de monstres s’abîment un peu à la longue.