A la loupe : Les jeux coopératifs

Les jeux de coopération

Qu’est-ce qu’un jeu coopératif ?
C’est un jeu où les joueurs sont tous ensemble et tentent de vaincre le jeu.
Ils agissent collectivement pour résoudre un problème ou pour remplir un objectif donné.
Les joueurs gagnent ou perdent donc tous ensemble.

Comment se traduit la coopération ?
Il existe plusieurs types de coopération qui modifie les relations entre les joueurs et la manière de jouer.
L’action individuelle : chacun agit seul lors de son tour de jeu, mais le but du jeu est commun et sera atteint grâce à l’ensemble des joueurs.
L’entraide : Chaque joueur peut aider les autres à tout moment ou lorsque son objectif personnel est atteint.
L’action collective : Les joueurs prennent ensemble des décisions pour atteindre l’objectif commun. Les joueurs se conseillent les uns, les autres afin d’élaborer la meilleure stratégie.

Quel est l’intérêt des jeux de coopération ?
Pour les plus jeunes, et parfois même pour les plus grands, il est beaucoup plus facile d’accepter la défaite si l’on n’est pas seul. En effet, la responsabilité de l’échec est partagée entre les joueurs (et parfois le hasard), et la défaite est ainsi moins difficile à accepter.
Dans les jeux coopératifs, lorsqu’on gagne il n’y a pas de perdants ! Tout le monde est vainqueur et aucun joueur ne se sent laissé pour compte.
Ce système de « Tout le monde gagne, ou tout le monde perd » réduit potentiellement l’attraction de la triche. Pourquoi tricher puisqu’on est tous ensemble ?

Contrairement à la majorité des jeux, l’esprit de compétition entre les joueurs est absent ou peu présent. Les joueurs apprennent ainsi à s’entraider, à être solidaire dans les épreuves rencontrées. Les habituels adversaires deviennent des coéquipiers sur qui on peut s’appuyer pour des conseils ou des échanges internes au jeu.

La notion la plus intéressante dans les jeux de coopération réside dans les relations qui se créent entre les joueurs. Dans un jeu collaboratif, les joueurs sont incités à discuter des différentes possibilités qui s’offrent à eux. Il est nécessaire d’être à l’écoute des autres joueurs et d’accepter des opinions ou des stratégies différentes des siennes. La notion de débat est primordiale et fait l’essence du jeu.

Enfin, ce type de jeu se prête souvent facilement au mélange des âges. Quoi de mieux pour jouer en famille qu’un jeu qui permet à chacun d’exprimer ses propres compétences, et où l’âge ne sera pas un frein à l’expérience ludique.

Limite des jeux de coopération :
Un joueur qui maîtrise déjà le jeu ou la stratégie, peut potentiellement prendre la main sur le jeu, et prendre des décisions pour le groupe, et ainsi empêcher chaque joueur de s’exprimer ou de faire des propositions. Cela peut parfois mener à la frustration de certains joueurs qui n’ont pas réellement pu participer aux décisions, ou influer sur le cours du jeu.

Pour certains joueurs, l’absence de compétition et de vainqueur élimine le plaisir du jeu. En effet, certains joueurs trouvent que le plaisir de jouer réside dans la recherche de la victoire, et dans la stratégie à mettre en place pour y parvenir. En ce sens, la coopération peut être frustrante. D’autant plus, si les joueurs perdent et qu’aucun gagnant n’est désigné.

Quelques jeux coopératifs :
 Le verger    
imagesUn des premiers jeux coopératifs, à partir de 3 ans, de 2 à 4 joueurs en 15mn environ.
Les joueurs sont munis de petits paniers et doivent ramasser les fruits du verger avant que le corbeau n’arrive.
Un dé se charge de décider quelle action le joueur doit effectuer (ramasser un fruit ou poser une pièce du puzzle du corbeau). Le hasard est omniprésent mais cela aide les enfants à mieux accepter une éventuelle (mais assez rare) défaite.

Castello del Drago

téléchargement
Un jeu pour les enfants de 5 ans et +, de 2 à 4 joueurs, en 30mn environ.
Les joueurs vont devoir défendre le château contre les dragons à coup de catapulte.
Les joueurs sont des chevaliers qui vont devoir rejoindre la catapulte en passant par les remparts, avant que les dragons atteignent les portes du château. Du hasard, mais aussi un peu de stratégie et d’anticipation.

 Hanabi

téléchargement (1)
Un jeu à partir de 10 ans, de 2 à 5 joueurs en 15mn environ.
Dans « Hanabi » vous avez des cartes représentant des feux d’artifice de différentes couleurs et de différentes valeurs. Il va falloir constituer des piles de cartes de même couleur et dans un ordre croissant. L’ennui c’est que vous ne voyez pas vos propres cartes mais uniquement celles de vos coéquipiers. Il va donc falloir œuvrer ensemble pour reconstituer les séries de feux d’artifice, en vous donnant des indices les uns les autres. Un jeu qui fait fonctionner les méninges !

L’île interdite

téléchargement (2)
Un jeu à partir de 8 ans, de 2 à 4 joueurs, en 30mn environ.
Vous jouez une équipe d’explorateurs qui doit retrouver des trésors sur une ile qui coule au fur et mesure des tours de jeu. Il faut décider ensemble des actions à entreprendre afin de remporter les trésors et de ne pas laisser couler une partie de l’île ou l’un des membres de l’expédition. Une aventure risquée mais immersive, avec la possibilité de modifier la difficulté pour les parties suivantes.

Sources :
Graines de curieux

Alterneduc